Qui est Philippe Dubuc

Né dans la proche banlieue parisienne, Philippe s’est installé en Eure et Loire.

Pendant 3 ans, à l’atelier « Le cheval à l’envers », Philippe étudie avec le fils de Tanimoto Akira, potier d’Iga au Japon. Soutenu par l’amitié qu’il entretient avec Daniel de Montmollin, Philippe prend sa liberté.

Ses pièces montées au colombin ou à la plaque, aux formes variées accueillent des émaux qui se superposent en une

Il superpose les émaux qui révèleront leur couleur à la cuisson haute température, seule une petite part est laissé au hasard. La maîtrise de la technique due à un long apprentissage contribuera à faire , des céramiques de Philippe Dubuc des pièces uniques d'une grande qualité. Il modèle ses pièces à la plaque ou au tour, à partir de la  terre à grès de saint Amand en Puisaye. La cuisson s'effectue au four à gaz à 1370° sur une durée de 13 h.

Il s'exprime ainsi sur son travail : "Véritables couleurs-matières ou couleurs minérales, elles nous entrainent sur les chemins proches de la peinture, mais dont la spécificité tient à l'épreuve de l'alchimie du feu".

Ses céramiques sont dans des collections publiques :

Musées de Roanne, de Saint- Amand-les-eaux, de Lisbonne (Portugal) ,de Delft (Hollande)

En permanence à 

Galerie Médiart- Paris

Galerie Terra Viva - Saint Quentin la Poterie

Galerie Atkins- du Don- Montsalvy

Galerie Loes et Reiner international- Deventer (Hollande)

Galerie terra Keramik- Delft (Hollande)

 

Expostion à la Galerie Thalie : 23 novembre - 23 décembre 2012